Choisir sa base de savon pour faire un savon maison sans soude

par | 28/Mar/2022 | Savon | 0 commentaires

Vous êtes passionné de cosmétiques sains et naturels ? Vous êtes soucieux de votre impact sur l’environnement ? Vous avez toujours rêvé de faire votre savon sans soude mais vous ne savez pas comment vous lancer ?

Vous trouverez ici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer et choisir la base de savon qu’il vous faut pour fabriquer votre propre savon solide maison !

Faire son savon maison est un véritable jeu d’enfant. Cet article vous aidera à faire votre premier savon solide en un rien de temps. C’est d’ailleurs une activité idéale à réaliser entre amis ou en famille : vos enfants adoreront créer et décorer leurs propres savons.

Avant de se lancer et fabriquer son pain de savon, il faut d’abord choisir sa technique : nous parlerons ici de la méthode du Melt and pour. Ces mots anglais un peu barbares si vous débutez signifient simplement « faire fondre et verser », et résume bien le procédé de cette méthode. Nous verrons ensuite comment bien choisir sa base de savon. Enfin, nous verrons comment personnaliser votre savon solide. En fabriquant vous-même votre savon, vous pourrez y ajouter des huiles essentielles, des exfoliants et des huiles végétales qui répondront aux besoins spécifiques de votre peau.

Saponification à froid VS Melt and Pour

Pour faire son savon maison, il existe deux méthodes :

  • La saponification à froid
  • Le Melt and Pour

La saponification à froid

La saponification à froid nécessite plus de précautions et plus de matériel.

En effet, la saponification à froid est le résultat d’une réaction chimique entre des huiles végétales (huile d’amande douce, huile d’olive, huile de ricin…) et la soude caustique. La soude étant très corrosive et peut risquer de vous brûler, elle requiert l’usage de gants, de lunettes de protection et d’une tenue adaptée à cette manipulation, car l’ajout de soude dans l’huile végétale peut provoquer projections et éclaboussures particulièrement dangereuses pour la peau et les yeux.

De plus, les vapeurs résultant de la réaction chimique sont très toxiques. L’usage d’un masque à gaz est donc indispensable.

Le risque de la saponification à froid est d’obtenir une saponification incomplète. Le produit serait alors un savon caustique, particulièrement dangereux pour la peau et les yeux. Il faudra aussi être patient car un savon en saponification à froid nécessitera 6 semaines de repos avant d’être utilisé. Cependant, cette méthode est la manière la plus artisanale de réaliser son savon et permet une grande liberté de création. Nous vous expliquons tout dans notre article pour vous lancer en saponification à froid !

Comment faire du savon maison ?

Le Melt and Pour : faire un savon sans soude

Pour faire votre savon maison avec cette méthode, vous aurez besoin d’une base de savon glycérinée.

Le principe est simple : il suffit de faire fondre votre préparation, avant d’y ajouter des exfoliants, des colorants et toutes sortes de décorations avant de verser la préparation dans un moule à savon.

Une fois la préparation solidifiée, le savon sera utilisable immédiatement (à la différence d’un savon saponifié à froid, qui devra attendre « la cure » : un repos mérité de plusieurs semaines pour permettre la réaction de saponification).

Plus rapide, moins dangereuse, c’est cette méthode que nous avons choisi de vous présenter dans la suite de l’article !

La base de savon : pour un savon maison sans soude et sans galère

Utiliser une base de savon pour faire son savon solide maison

La base de savon glycérinée est un ingrédient sûr, sain et surtout très facile d’utilisation. Déjà saponifiée et conditionnée en brique rectangulaire, elle est facile à découper, à mesurer, ne demande donc aucune manipulation technique et vous évite l’utilisation de soude caustique. La base se conserve 6 mois à l’abri de la lumière et de l’humidité. Grâce à un seul pain de glycérine, vous pourrez confectionner plusieurs savons de tailles variées.

Contrairement à un gel douche du commerce, votre savon répondra parfaitement aux spécificités de votre peau car c’est vous qui en choisirez les composants, et il vous évite en prime l’utilisation d’une bouteille plastique, pour un pas de plus vers le zéro déchet !

À tendance sèche, grasse, mixte, notre épiderme change et évolue en fonction de notre âge, des hormones, de notre environnement ou des saisons. Le soleil et l’eau de mer auront tendance à assécher la peau ainsi que le froid en hiver.

Les peaux à problèmes ou acnéiques pourront être guidées par leur herboriste ou leur conseiller en cosmétologie afin de se procurer les bonnes huiles essentielles à privilégier dans le pain de savon.

La base de savon est assez simple à trouver, que ce soit sur internet ou dans des boutiques bios ou spécialisées.

Vous pourrez utiliser ce savon pour toute la famille grâce à sa composition que vous aurez contrôlée.

Le savon sans soude est extrêmement doux pour les peaux sensibles grâce à la glycérine végétale ajoutée à la fin de la saponification. La glycérine nourrira la peau et apportera un voile protecteur.

Pas besoin d’un équipement particulier, vous n’aurez besoin que de quelques ustensiles présents dans votre cuisine pour préparer la recette.

En parlant de recette, voici pour vous une recette simple de savon maison sans soude avec une base de savon :

Le matériel

  • Une base de savon glycérinée
  • Une balance de cuisine
  • Un couteau
  • Un fouet de petit diamètre ou à défaut une spatule
  • Un micro-ondes ou le nécessaire pour faire un bain-marie
  • Des moules en silicones ou un bac à glaçons pour des petits modèles de savon
  • Des décorations : pétales de fleurs, poudres de couleurs (spiruline, charbon, argiles…) pour la personnalisation

La recette du savon maison sans soude

  • Faites fondre votre base de préparation au micro-ondes ou au bain-marie (attention, à surveiller pour éviter les éclaboussures).
  • Laissez refroidir quelques instants.
  • Ajoutez les couleurs, les exfoliants, les beurres végétaux… Puis mélangez. Si votre préparation devient trop épaisse, vous pouvez de nouveau la faire réchauffer légèrement.
  • Versez dans les moules prévus à cet effet.
  • Laissez sécher le mélange à l’air libre, jusqu’à sa solidification.
  • Démoulez.
  • C’est prêt !

Comment bien choisir sa base de savon ?

Comment faire un savon sans soude ?

S’il peut être très simple de trouver une base de savon pour vos savons solides, il faut être vigilant. Vous trouverez tous les prix et les compositions les plus diverses et variées… Mais bien sûr, toutes ne se valent pas.

La composition de la base de savon peut varier d’un fabricant à un autre avec l’ajout de substances plus ou moins nocives, voire dangereuses pour l’organisme.

Nous qui recherchons un produit sain, il sera donc important d’être attentif à la fiche de description du produit. Nous allons vous guider dans ce labyrinthe de noms de composants incompréhensibles pour le commun des mortels.

Si vous lisez des noms tels que :

  • Sulfate : sodium laureth sulfate, amonium laureth sulfate, sodium lauryl sulfate…
  • EDTA
  • Propylène glycol
  • Pentasodium pentetate
  • Tetrasodium etridonate

Fuyez !

Ces composés chimiques n’ont rien de naturels et peuvent même être dangereux pour votre organisme (cancérigènes, perturbateurs endocriniens et autres joyeusetés). À ce propos, je vous invite à regarder dès maintenant la composition de vos produits d’hygiène et cosmétiques…

Vous serez étonné de voir que même un produit estampillé bio n’est pas forcément un produit sain.

Une fois le premier tri effectué, entrons un peu plus dans le détail.

Il vous faudra sûrement un peu de patience et de bons yeux pour lire les tout petits descriptifs des fiches produits mais, honnêtement, ça vaut vraiment le détour pour être sûr de sélectionner la bonne base de savon.

Il faudra porter votre attention sur :

  • La nature des huiles végétales : une base de savon est déjà saponifiée. Elle contient donc des huiles végétales naturellement présentes dans sa composition. Vous pourrez prendre soin de bannir l’huile de palme. Catastrophique sur le plan écologique, l’huile de palme est peu coûteuse en production et donne de bons résultats dans les savons. Si les industriels en raffolent, nous vous recommandons de choisir une alternative plus responsable.
  • Les tensioactifs : leur mission ? Faire mousser le savon. On a pris l’habitude de croire que plus le savon produit de la mousse, plus il nous rendra propre. Mais c’est absolument faux ! Les tensioactifs sont des ingrédients très agressifs pour la peau. Donc adieu Decyl Glucoside et autre sodium sulfate.
  • Les colorants pour savon : le savon n’est pas blanc par nature. Il existe des bases de savon sans soude transparentes ou opaques. Pour obtenir une base blanche, les industriels ajoutent du Dioxyde de titane (classé en tant que particules potentiellement cancérigènes). La blancheur virginale de votre savon n’aura donc rien de naturel et de sain.

Vous trouverez facilement de bonnes bases de savon chez des marchands comme :

  • Aroma-Zone, un site marchand de référence pour les amoureux des cosmétiques à faire soi-même.
  • Huiles & sens.
  • Joli’essence, qui propose une base de savon à l’Aloe Verra.
  • Ou votre boutique bio préférée !

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil en boutique ou à joindre le service consommateur si vous choisissez d’acheter votre base de savon en ligne.

Comment personnaliser son savon maison ?

Idées pour décorer son savon maison

La partie que l’on préfère dans la fabrication de son savon maison c’est bien sûr l’étape de la personnalisation. Nous aimons faire de jolis savons colorés et personnalisés pour rendre l’activité ludique et créative, en plus d’être éducative et utile !

Si le but était seulement de faire fondre la base de savon et la transvaser dans un moule, ça manquerait de saveurs, non ?

Il existe mille et une façons de personnaliser son savon. Voici quelques idées que nous partageons avec vous.

Vous pouvez reprendre notre recette de base citée plus haut, puis ajouter à votre convenance :

  • Des colorants : en choisissant les plus naturels possible :

Les colorants alimentaires bios sont une bonne alternative. Ils sont trouvables facilement dans le commerce et très simples à utiliser. Il existe aussi des poudres de minéraux comme les micas et les oxydes minéraux, des argiles en poudre (qui ont aussi des propriétés intéressantes pour la peau), des colorants naturels d’origine végétale (pensez aux épices et aux terres végétales). Attention elles sont à manipuler avec précaution ! En cas de doute, demandez conseil à un professionnel.

  • Des huiles essentielles ou des notes florales :

Les huiles essentielles serviront à parfumer vos préparations mais elles ont aussi des propriétés revitalisantes pour la peau, relaxantes, tonifiantes, vivifiantes. Un herboriste ou un aromathérapeute seront de bons conseils pour que vous fassiez les meilleures associations selon vos besoins.

Si vous ne souhaitez pas utiliser d’huiles, les extraits aromatiques seront tout indiqués !

  • Les beurres végétaux et les huiles végétales : à utiliser avec parcimonie pour ne pas dénaturer la composition du savon : pas plus de 5%, sinon votre savon risque de rester à l’état liquide ou ne durcira pas comme il faut. Par exemple, choisir l’huile de coco vous assure un savon nourrissant comme pour cette recette de savon sans soude pour les mains sèches.
  • Des exfoliants : noyaux d’abricots pulvérisés en poudre, marc de café, des graines, seront excellents pour le gommage de la peau.
  • D’autres savons : pourquoi ne pas jouer avec les couleurs et les textures en intégrant des restes de savons dans votre nouvelle création ?
  • Pensez aux moules à savon : avoir différents moules est un moyen rapide et efficace de personnaliser vos savons. Étoiles de mer, cœur, coquillage, votre créativité ne connaîtra aucune limite !

Choisir une base de savon saine et naturelle pour fabriquer son savon maison n’est pas un exercice compliqué. Trouvez des ingrédients de bonne qualité pour le personnaliser, et le tour est joué !

Grâce à nos conseils, nous sommes sûrs que vous trouverez exactement la bonne base de savon pour faire votre savon maison.

Prenez du plaisir à fabriquer des savons colorés et bons pour la peau. Mieux encore ? Offrez-en à ceux que vous aimez !

Vous voulez passer à l’étape supérieure et fabriquer vos savons saponifiés à froid ?

Et vous, vous êtes vous déjà lancé dans la fabrication de savon en Melt and Pour ? Quelle est la meilleure base de savon selon vous ? Racontez-nous dans les commentaires !

Foire aux Questions

Par quoi remplacer la soude caustique pour faire du savon ?

Si vous voulez remplacer la soude caustique pour faire un savon sans soude, la méthode du Melt and Pour est pour vous !  Cette base de savon vous permettra de faire très simplement du savon maison, sans utiliser la soude et toutes les précautions nécessaire à sa manipulation. Vous n’aurez qu’à faire fondre votre base et la verser dans un moule à savon. Vous pourrez y ajouter des ingrédients comme des huiles végétales pour surgraisser votre préparation, des huiles essentielles pour parfumer ou des colorants pour colorer. C’est la méthode la plus simple pour faire son savon maison sans danger !

Comment faire un savon à la coco sans soude ?

Pour faire un savon à l’huile de coco sans soude, c’est très simple :
1. Faites fondre au bain marie 30g de base de savon.
2. Une fois liquide, sortez du feu et ajoutez 3ml d’huile végétale de coco.
3. Mélangez bien et versez dans un moule.
4. Laissez sécher 24h
C’est prêt !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.