Quelle soude caustique choisir pour faire du savon maison ?

par | 08/Avr/2022 | Savon | 1 commentaire

Fabriquer son savon, c’est s’éloigner des savons industriels pour maitriser la composition des produits de notre quotidien. C’est aussi mettre à l’épreuve sa créativité pour créer des savons maison uniques et personnalisés, en fonction de vos goûts et besoins, comme avec cette recette de savon solide pour le ménage. C’est en prime une solution économique, le seul investissement à faire étant l’achat des ingrédients de base.

Faire son savon maison, c’est aussi choisir sa méthode : choisir de faire du savon sans soude en Melt and Pour, ou préférer le faire de A à Z en passant par la méthode de la saponification. Et c’est l’un des ingrédients principaux du savon en saponification que nous allons aborder aujourd’hui : la soude caustique. Pourtant corrosive, irritante et dangereuse, elle est indispensable à la fabrication de savon. Alors, comment utiliser la soude caustique ? Si elle existe sous plusieurs formes, quelle soude caustique choisir pour faire du savon maison ? Découvrons ses secrets ensemble…

Qu’est-ce que la soude caustique ?

La soude caustique

La soude caustique est un composé chimique que l’on connaît par son appellation ‘’soude » et sous le nom technique d’hydroxyde de sodium avec pour formule NaOH. Cette base forte se présente sous forme solide à température ambiante et est constituée de cations sodium (Na+) et d’anions hydroxyde (OH-). On la retrouve principalement sous deux aspects : sous pure forme, la soude caustique pure en cristaux, et existe également à l’état liquide, diluée avec de l’eau : la lessive de soude.

Les dangers de la soude caustique

danger soude caustique

On a tendance à ignorer à quel point la soude peut être un produit dangereux et à quel danger elle nous expose en cas de mauvaise utilisation. Il s’agit pourtant de l’ingrédient fondamental pour faire du savon artisanal. Mais quels sont ses dangers ?

Tout d’abord, la soude est dangereuse car elle est corrosive : au contact de la peau, elle peut causer une brûlure chimique douloureuse et profonde. Parce qu’il n’est pas question de finir son atelier savon aux urgences, c’est la raison pour laquelle il est recommandé de manipuler la soude avec des gants, des lunettes et des manches longues pour éviter toute projection ou éclaboussures qui causeraient des brûlures.

La soude est aussi fortement exothermique : cela signifie qu’une fois dans l’eau, elle dégage de la chaleur et des vapeurs qui sont irritantes pour les voies respiratoires. C’est la raison pour laquelle un masque respiratoire est aussi indispensable lors de sa manipulation !

Vous l’aurez compris : il est important de protéger sa peau, ses yeux et ses voies respiratoires et digestives quand on manipule de la soude caustique.

Comment est fabriquée la soude caustique ?

La soude caustique ne pousse pas sur les arbres, on ne la trouve pas non plus directement dans les carrières, car elle est le résultat d’une transformation chimique.

Pendant de longues années, différents procédés de fabrication ont été utilisés : purification de minéraux, combustion, combustion avec de l’eau de mer ou électrolyse….

L’électrolyse, c’est la décomposition chimique de certaines substances sous l’effet d’un courant électrique. Aujourd’hui, la quasi-totalité de la production de soude est fabriquée par électrolyse de saumure, la saumure étant une eau très concentrée en sel.

La soude caustique peut aussi s’obtenir par la réaction de caustification à partir du carbonate de sodium naturellement présent dans certains minerais et dans les cendres végétales.

La soude caustique pour faire du savon

Utiliser de la soude caustique pour faire du savon maison
La soude caustique en saponification à froid

L’hydroxyde de sodium est fréquemment utilisé dans l’industrie chimique pour contrôler un milieu alcalin ou pour la régulation de l’acidité d’un procédé. On l’utilise également pour la fabrication des pâtes à papier, et il est l’agent principal des produits déboucheurs de canalisation. Nombreux sont les usages de la soude, mais le plus connu reste pour la fabrication de savons saponifiés à froid.

Les savons saponifiés à froid s’obtiennent à partir de soude caustique, la base forte, et de beurres et d’huiles végétales, les corps gras. Quand on les mélange, la soude se dissout dans son intégralité dans les corps gras et laisse place au savon : c’est le principe de la réaction de saponification.

La soude caustique : un indispensable pour faire du savon maison

Soude caustique pour faire son savon en saponification à froid

La soude est donc l’élément indispensable de la saponification, car c’est elle qui permet la transformation des huiles en savon, comme par magie. Vous vous dites peut-être qu’il n’est pas rassurant d’utiliser un savon qui contient de la soude, corrosive et irritante. Pas d’inquiétude, puisque le processus de saponification permet justement de transformer l’intégralité de la soude qui ne sera plus présente une fois le savon entièrement saponifié.

Plus de trace de soude dans vos savons, que vous pourrez utiliser sans danger !

Par quoi remplacer la soude pour faire du savon ?

Par quoi remplacer la soude caustique ?

Il existe de nombreux produits avec lesquels vous pouvez confondre la soude caustique. Bicarbonate de soude, cristaux de soude, percarbonate de soude… Mais je vous arrête tout de suite : ces produits sont très différents de la soude et vous n’obtiendrez pas du tout le même résultat si vous tentez de la remplacer par ces produits pour faire vos savons : leur pH n’est pas suffisamment basique et ne permettra pas de déclencher le processus de saponification.

Pas de savon sans soude !

En revanche, la soude caustique existe sous 2 formats, découvrons lesquels…

Lessive de soude ou soude pure : comment choisir sa soude caustique pour faire son savon ?

Quelle soude choisir ?
Lessive de soude VS soude caustique en microperles

Plusieurs possibilités s’offrent à vous lorsque vous vous lancez dans la fabrication de vos savons. Vous pouvez choisir d’utiliser de la lessive de soude, ou de la soude pure en cristaux.

La lessive de soude est la version aqueuse de l’hydroxyde de sodium : cela veut dire que la soude pure est déjà diluée dans de l’eau. La lessive de soude est constituée généralement de 70 % d’eau et de 30 % de soude. Vous n’aurez donc plus à le dissoudre dans l’eau lorsque vous fabriquerez votre savon, puisque la dilution est déjà faite ! Vous évitez donc l’étape de dilution dans la fabrication de votre savon.

Nous l’avons vu plus haut, le mélange de la soude caustique dans l’eau provoque une réaction exothermique qui dégage des vapeurs irritantes pour les voies respiratoires, passer cette étape est donc une solution astucieuse pour éviter tout danger ! Il sera toutefois important lors du choix de votre lessive de soude de vérifier sa concentration en soude pour optimiser au mieux votre recette.

Vous trouverez également la soude caustique sous forme de micro-perles ou de cristaux. L’avantage avec l’utilisation de ce format, c’est que vous avez le choix quant au niveau de concentration souhaité. C’est notamment intéressant pour réaliser certains marbrages ou certains types de savon. C’est aussi intéressant pour s’amuser à utiliser différent liquides de dilution : on peut diluer la soude dans l’eau, mais aussi dans des huiles ou des laits par exemple. Les possibilités sont infinies !

Choisir d’utiliser de la soude caustique en cristaux, c’est s’autoriser une grande liberté de création de savons, mais attention aux précautions de manipulation !

Quelle soit en lessive ou en cristaux, l’utilisation de la soude doit se faire minutieusement et avec attention. Ne laissez pas les enfants la manipuler et prenez soin d’éloigner vos animaux de compagnie ou toutes potentielles distractions. Je vous recommande de la manipuler dans un endroit aéré ou ventilé, sous une hotte ou près d’une fenêtre, et si vous en avez la possibilité, de réaliser vos préparations à l’extérieur !

La lessive de soude : une alliée pour débuter en saponification à froid

La lessive de soude : soude caustique diluée

Comparée à l’utilisation de soude caustique en microperles, la version diluée sera votre meilleure alliée si vous débutez en saponification à froid. C’est le choix idéal pour les débutants qui souhaitent apprivoiser la soude en douceur, puisqu’elle est déjà diluée, et vous évitera les éventuelles erreurs de calculs de dosages, mais aussi de vous exposer à ses vapeurs irritantes. C’est l’option safe et rapide !

Vous trouverez la lessive de soude dans les supermarchés, les magasins de bricolage ou les drogueries. Attention toutefois à l’achat : il faudra s’assurer que le produit acheté ne contienne pas d’autres produits tels que des parfums, auquel cas il sera impossible de faire du savon avec.

Précautions à prendre avec la lessive de soude

N’oubliez pas : si la lessive de soude est déjà diluée, cela ne signifie pas qu’elle est inoffensive ! Les précautions d’emploi restent les mêmes que lors de l’utilisation de soude pure.

Veillez aussi à ce que le produit soit rangé dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur et de l’humidité, hors de portée des enfants et des animaux.

Lors de son utilisation, portez toujours des gants de protection, lunettes de protection, blouse de chimiste ou haut à manches longues. Enfin, je vous recommande le port d’un masque de protection pour éviter d’inhaler le gaz. La manipulation doit avoir lieu de préférence dans une pièce bien aérée et ventilée, avec les fenêtres ouvertes. Le meilleur reste bien évidemment de manipuler le produit à l’extérieur.

Ces précautions s’imposent que vous mélangiez ou non la soude avec d’autres solutions. Dans cette même optique, éviter surtout de mélanger votre lessive de soude avec des produits interdits. Dans tous les cas, il faut toujours se référer à la notice d’utilisation pour éviter toute éventuelle erreur liée à l’utilisation.

Si par malheureux le produit venait à rentrer en contact avec la peau, mélangez aussitôt de l’eau et du vinaigre blanc sur la zone touchée afin de neutraliser les effets de la soude. Si la soude entre en contact avec vos yeux, prévenez les urgences.

On ne plaisante pas avec la soude, même diluée !

La soude caustique en cristaux pour faire son savon maison

Soude caustique pure en microperles

Choisir la soude en cristaux, c’est d’abord vous assurer qu’elle soit composée à 100 % de soude. Le symbole NaOH doit toujours être mentionné sur l’étiquette. Prenez soin de la lire !

L’utilisation étant dangereuse, veillez à toujours prendre les précautions nécessaires. L’étape de la dilution en plus, il sera important d’être d’autant plus vigilant aux précautions d’utilisations.

L’une des règles les plus importante dans l’utilisation de la soude est la suivante : lorsque vous vous apprêtez à diluer votre soude pure dans l »eau, il est important de verser la soude dans l’eau, et non l’inverse. S’il doit y avoir des projections, ce seront ainsi les projections d’eau qui vous éclabousseront, et non des projections de soude.

Une fois en contact avec l’eau, la soude va immédiatement se dissoudre et produire une forte chaleur. C’est la réaction exothermique dont je vous parlais plus tôt. C’est la raison pour laquelle le masque respiratoire et la manipulation à l’extérieur est vivement recommandée !

Quelle quantité de soude utiliser ?

Pour les quantités à utiliser, que ce soit pour la soude caustique ou pour les huiles végétales, il faudra toujours se référer aux calculateurs. Je vous recommande par exemple le calculateur SoapCalc ou celui de Mendrulandia.

Cette méthode de calcul est délicate mais essentielle à la formulation de vos recettes ! Chaque huile possédant son propre indice de saponification, il sera donc nécessaire de déterminer, en fonction de vos huiles sélectionnées, la proportion de soude à utiliser.

Vous pourriez faire cette tâche à la main, mais vous gagnerez du temps à la confier à un calculateur. Vous vous éviterez en prime des erreurs de calculs ! D’ailleurs, je conseille de toujours en utiliser au minimum deux pour s’assurer que les résultats obtenus soient équivalents.

Quelle soude caustique choisir pour fabriquer du savon maison ?

Savon maison en saponification
Savons maison en saponification à froid

Comme vous aurez pu le voir tout au long de cet article, de nombreuses possibilités vous sont offertes dans la fabrication de votre savon maison.

Soude pure en cristaux ou lessive de soude ? Le choix dépend de vous ! Si vous débutez en savonnerie, préférez l’option lessive de soude : vous vous éviterez bien des soucis. Si vous êtes un habitué du savon maison et que vous souhaitez vous lancer dans la formulation de savons uniques, alors foncez pour la soude caustique pure !

Quoi qu’il en soit, la soude caustique est un produit dangereux à manipuler avec précautions.

Si vous souhaitez vous lancer en toute sécurité et être sûr de réussir votre savon en saponification à froid du premier coup, découvrez notre cours d’initiation à la saponification à froid : notre experte vous explique tout pour vous lancer sans galère !

Et vous, quelle soude préférez-vous pour faire vos savons en saponification ? Dites-moi dans les commentaires !

1 Commentaire

  1. Roberto

    Merci c’est super utile comme article. Je préfère la lessive de soude c’est moins dangereux et plus pratique !!

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Kelvin.eco : devenir un as du zéro déchet | Atelier Ricochet - […] et astuces sur un sujet en question. Pour tout savoir sur la saponification, distinguer les différentes formes de soude…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.